La Fondation - Culture / Sport / Loisirs - - Euro-Méditerranée

Nous vous présentons les 3 gagnantes de notre concours photo

03.04.2018 / Créé par (EMWF)
Nous vous présentons les 3 gagnantes de notre concours photo

Nous avons le plaisir d’annoncer les 3 lauréates finales de notre concours photo « Femmes d’exception : en finir avec les stéréotypes dans la région euro-méditerranéenne ». Les 3 lauréates présenteront leurs œuvres lors d’un atelier dans le cadre du 8ème Congrès international des recherches féministes dans la francophonie (CIRFF2018), entre le 26 et le 31 août 2018 à l’Université Paris-Nanterre (France). Leurs photos et histoires, que nous vous présentons ci-dessous, seront exposées avec celles des 7 autres finalistes de notre concours et nous diffuserons l’ensemble des œuvres tout au long de cette année.

Vous pouvez retrouver les 10 travaux gagnants dans le document ci-joint.


Titre : Les anonymes

Auteur-e : Nassima Baziz

Lieu où la photo a été prise : Alger (Algérie)

28 décembre 2017. Dans un immeuble haussmannien du centre-ville algérois, une dizaine de femmes se donnent rendez-vous afin de clôturer une année de militantisme autour d’un atelier de danse contemporaine. Ce jour-là, ces femmes seront mes héroïnes, membres du cinéclub féministe d’Alger, elles œuvrent dans l’ombre à donner la possibilité à des femmes de s’exprimer à travers différentes activités. Le lieu abrite des expositions artistiques, des vernissages et une bibliothèque féministe, il sert également de lieu de projection du cinéclub féministe d’Alger. Seulement, en ce 28 décembre, il ne s’agira pas de se battre, il s’agira de se faire du bien et même de réaliser un rêve, celui d’une algérienne, Meriem B. Danseuse immigrée à Montréal depuis plus d’une dizaine d’années, Meriem aura enfin l’occasion de donner son premier cours de danse en Algérie, à des Algériennes ; un rêve d’enfant, un rêve de femme.Son émotion est palpable, elle nous l’a transmise. La photographie tente ainsi de mettre en relief plusieurs paramètres, la volonté d’anonymat de ces jeunes femmes dictera la prise, mais pas seulement. Nous essayons à travers ce travail de rendre compte du mouvement et de la dynamique de ce groupe dans un espace immuable -avec en fond des photographies de Leila Saadna issues de l’exposition « Femmes et libération »- et ce qui au départ était une contrainte deviendra le fil conducteur de la prise. Tout en évanescence, les anonymes sont nous toutes, elles n’ont pas de visages et pourtant elles bougent et font bouger les choses.


Titre : Légalement ; sans permission

Auteur-e : Fatima Essabar

Lieu où la photo a été prise : Rabat (Maroc)

Ce portrait est un hommage à une militante inspirante née en 1975 qui s’est engagée dans différents actes de désobéissance civile pour les femmes, les droits humains, les droits des personnes LGBT, et les stéréotypes de genre véhiculés par la société et le patriarcat au Maroc. Betty Lachgar a cofondé avec une amie le Mouvement alternatif pour les libertés individuelles (M.A.L.I.), mouvement universaliste, féministe et laïque qui défend les droits humains et les libertés individuelles au Maroc. Depuis le lancement du mouvement, elle a mené plusieurs actions et a été arrêtée à diverses reprises. Elle a été agressée physiquement et sexuellement par trois policiers, a été victime de cyber-harcèlement et a reçu des menaces de mort. A l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes (25 novembre 2017), elle avait dénoncé le sexisme et la violence contre les femmes en versant une teinture rouge dans les fontaines publiques de Rabat. Les autorités avaient réagi en condamnant son action et en ouvrant une enquête juste après le communiqué de presse de M.A.L.I. Son action symbolique visait à bousculer la société marocaine pour qu’elle prenne des mesures immédiates contre la violence faite aux femmes. Le fait de transformer cette performance en une photographie est le plus grand hommage que je puisse faire à cette femme d’exception. On la voit sur la photo, avec un tableau où est inscrite la date de l’action en question et la date du jour où elle a reçu la convocation de la police intitulée « Sans permission ». 


Titre : L’actrice Hanane Hajj Ali

Auteur-e : Nora Noor

Lieu où la photo a été prise : Bruxelles (Belgique)

Après avoir joué sur scène sa pièce « Jogging », Hanane Hajj Ali m’a reçue dans sa chambre d’hôtel à Bruxelles. Quand on la rencontre, on sent immédiatement cette force mentale et physique qui émane d’elle, une femme qui se définit comme une « artiviste ». Sa pièce de théâtre raconte l’histoire d’une femme qui court dans les rues de Beyrouth, elle observe cette ville qui change et son corps qui n’a plus la même énergie. Elle nous fait aussi part de ses fantasmes. Une femme voilée, actrice de théâtre qui parle de ses fantasmes sur scène ? Oui, c’est possible quand on rencontre Hanane Hajj Ali. Née au Liban, elle a étudié le théâtre en cachette de ses parents pendant des années, avec sa grand-mère pour seule complice. Aujourd’hui elle monte sur scène et porte le foulard en partie pour rendre hommage à cette femme forte qu’était sa grand-mère. À travers ce morceau de tissu, Hanane veut abattre les voiles qui sont devant nos yeux et nous poussent vers l’ignorance. Elle casse les tabous, parle ouvertement sur scène de sexe, politique et religion. La conversation avec Hanane était tellement riche, il fallait donc réaliser une photo très symbolique. Son portrait illustre l’espoir, cet appétit féroce d’apprendre, de transmettre et de vivre. Encourager son public à la culture et la connaissance pour un monde meilleur, c’est le marathon quotidien de la grande actrice Hanane Hajj Ali.

*Les textes accompagnant les photos sont de la seule responsabilité des auteur-e-s des photos et ne peuvent en aucun cas être considérés comme l’expression du point de vue de la Fondation des femmes de l’Euro-Méditerranée.

Fichier à télécharger

Commentaires

Pour écrire un commentaire inscrivez-vous et échangez avec les membres du réseau.

Inscrivez-vous sur la Fondation

Ils-Elles sont inscrits-es sur la plateforme de la Fondation des Femmes de l'Euro-Méditerranée

Nazra for Feminist Studies
International therapeutic Attorneys Centre (ICAR)
Association Coopération
Women's Security Index (WSI)
Fondation Faize
Blanquerna Observatory on Media, Religion and Culture
Réseau arabe des femmes parlementaires
FILASTINIYAT
Khadija Ben Hassine
Foundation for Women Entrepreneurs (FWE)
Centre des droits des gens  - Sidi kacem
Association AGIR pour le Developpement et l'Epanouissement de la Jeunesse
Daem for Media
Genre en Action
Fondation des Femmes pour la Méditerranée
Center for Women's Studies in Islam (CERFI)
Organization of Backing Liberal and Social Development (OBLSD)
Européens Sans Frontières
Mor Masa Ritüeli
Egyptian Female Lawyers (EFLI)
Coalition pour les femmes de Tunisie
FCE Forum des chefs d'entreprise
Municipalité de Jbail-Byblos
Amel Association International
Association de  volontariat  Touiza   de  la  wilaya  d'Alger
Association Djazairouna des victimes du terrorisme
WOMEN IN BUSINESS ALGERIA (WIBA)
Association Entrelles Entrepreneures SM
Committee for the Follow-Up on women's Issues (CFUWI)
ABAAD - Resource Center for Gender Equality
Egyptian Center for Women'  s Rights (ECWR)
Appropriate Communication Techniques for Development Center (ACT)
Forum marocain des droits de l’homme
Associacion Kenzy pour le développement
MRA Mobilising for Rights Associates
Association Tawaza pour le plaidoyer de la femme

Abonnez-vous à notre bulletin!

Inscrivez-vous à notre bulletin mensuel et vous serez au courant des derniers contenus publiés sur notre réseau: actualités, événements, documents, pratiques partagées. . . Ne manquez pas cette opportunité! Lien

Abonnez-vous à notre bulletin!