La Fondation - Droits civiques / Vie politique - Egypte

Campagne de plaidoyer pour promouvoir le droit des femmes à l’héritage à Sohag

05.04.2017 / Créé par Ffeuromed
Campagne de plaidoyer pour promouvoir le droit des femmes à l’héritage à Sohag

Bien que le Code civil égyptien stipule que les femmes ont le droit de posséder, d’hériter et d’utiliser leurs propriétés en toute indépendance au même titre que les hommes, beaucoup de femmes égyptiennes, notamment dans les zones rurales, sont privées de leur héritage. Dans le gouvernorat de Sohag, 93% des femmes sont privées de leur héritage, et 60% n’ont pas la mainmise pour gérer leur héritage, tandis que 88% des hommes refusent de donner leur héritage aux femmes, selon une étude menée par l’instance internationale KIR. En outre, de nombreux préjugés liés à l’héritage des femmes (« Il vaut mieux donner aux femmes une «somme forfaitaire » que leur héritage légal » ; « Si les femmes reçoivent leur héritage, elles voudront devenir indépendantes de leur familles ») conduisent les familles à accepter et encourager cette pratique.

Afin de faire évoluer ces croyances discriminatoires et d’augmenter la proportion de femmes ayant accès à leur héritage, l’association BADR Altawael Association for local population development mène une campagne de plaidoyer. À travers des formations et des activités de sensibilisation, comme par exemple du théâtre de rue, la campagne vise à cibler les chefs religieux, les médias et le public en général, afin d’ouvrir un débat sur le droit des femmes à hériter. Les associations, les partis politiques, les syndicats, les autorités gouvernementales et d’autres responsables politiques, notamment les parlemenatires qui représentent le gouvernorat de Souhaj, seront encouragés à modifier la loi actuelle et à faire en sorte que les personnes qui privent les femmes de leur héritage soient punies. À travers des tables rondes, des pétitions et des collectes de signatures, la campagne vise plusieurs villes et villages du gouvernorat de Souhaj où habitent plus de 4,5 millions de personnes.

Le 8 mars 2017, l’association BADR a lancé officiellement sa campagne en faveur du droit des femmes à hériter par le biais d’une table ronde qui a réuni des expert-e-s juridiques, des membres du Parlement égyptien et des représentant-e-s des organisations de la société civile. Cette campagne fait partie du projet CSO WINS « Renforcer les capacités dans le Sud de la Méditerranée afin d’ouvrir le dialogue et le suivi des politiques pour les femmes dans la société » financé par l’Union européenne, en synergie avec l’action de la Fondation. La campagne est coordonnée par l’association BADR en partenariat avec le Fonds hachémite de Jordanie pour le développement humain – JOHUD (Jordanie) dans le cadre d’un échange d’apprentissage entre pairs.

Fichier à télécharger

Commentaires

Pour écrire un commentaire inscrivez-vous et échangez avec les membres du réseau.

Inscrivez-vous sur la Fondation