Economie / Emploi - - Europe

Une économie pourpre: la question de mettre l'économie du care (services à la personne) au cœur du développement durable

26.01.2018 / Créé par (EMWF)

Dans le capitalisme financiarisé actuel, par lequel de nombreuses femmes sont entrées sur le marché du travail, les activités reproductives telles que les soins aux enfants, les soins aux personnes âgées et le nettoyage des maisons sont organisées en grande partie par le travail rémunéré. Ces changements sont avant tout une réponse aux besoins générés par la participation accrue des femmes au marché du travail et non en réponse aux revendications féministes. Pourtant, ces évolutions n’ont pas modifié la division du travail entre les sexes: les femmes constituent la majorité de la main-d’œuvre consacrée au travail de soins, qui tend à être, à son tour, moins bien rémunéré. Les femmes font face à un double fardeau puisqu’elles sont engagées dans un travail rémunéré et accomplissent en outre la plupart des tâches ménagères non rémunérées. En outre, l’intégration de nombreuses femmes sur le marché du travail repose sur un clivage ethnique et racial entre les femmes: les activités de soins, telles que le ménage ou les soins aux enfants et aux personnes âgées, sont souvent effectuées par des travailleuses migrantes dont beaucoup sont des pays du Sud global ou de de l’Europe de l’Est dont beaucoup ont dû laisser leur famille pour prendre soin des autres.

Ce document propose une série de recommandations et souligne que les politiques macro-économiques doivent être sensibles au genre.  

En détails

  • Type de document : Etude / Rapport
  • Auteur-e : Anna Sofia Fernandes
  • Maison d'édition : The New Economics Foundation
  • Date de parution : 2017
  • Nombre de pages : 20
  • Langue : Anglais

Commentaires

Pour écrire un commentaire inscrivez-vous et échangez avec les membres du réseau.

Inscrivez-vous sur la Fondation