Violences - Tunisie

Les victimes accusées : violences sexuelles et violences liées au genre en Tunisie

05.05.2016 / Créé par (EMWF)

Malgré les mesures positives prises par la Tunisie pour promouvoir l’égalité entre les hommes et les femmes et combattre la violence sexuelle et fondée sur le genre, la loi ne protège pas les survivantes de violences. Elle permet aux violeurs de se soustraire aux sanctions en épousant leurs victimes, des adolescentes. Elle ne reconnaît pas clairement le viol ou le viol conjugal. Elle condamne les rapports sexuels consentis entre partenaires du même sexe ainsi que l’adultère et dissuadent les survivantes de violences d’expliquer leur expérience sous peine de poursuite. Ce rapport, qui contient des interviews à des douzaines de survivantes, met en lumière jusqu’à quel point la culture du blâme et les vides juridiques sont particulièrement nuisibles dans un pays où la violence sexuelle et basée sur le genre est encore prévalente. Il montre que les survivants/es ne reçoivent pas toute l’attention dont ils/elles ont besoin et se heurtent à d’innombrables obstacles s’ils/elles osent demander que justice leur soit faite.

En détails

  • Type de document : Etude / Rapport
  • Auteur-e : Amnesty International
  • Maison d'édition : Amnesty international
  • Date de parution : 2016
  • Nombre de pages : 80
  • Langue : Français

Commentaires

Pour écrire un commentaire inscrivez-vous et échangez avec les membres du réseau.

Inscrivez-vous sur la Fondation