Recherche

Présentation

10.05.2015 / Créé par Ffeuromed

L'objectif principal du Réseau Universitaire Scientifique euro-méditerranéen sur le genre et les femmes (RUSEMEG) est de développer la connaissance académique et scientifique sur le genre et les femmes dans la région euro-méditerranéenne et de l'élargir à d'autres pays de l'Union pour la Méditerranée en préparant des programmes de recherches conjoints.

En décembre 2012, le Réseau universitaire et scientifique euro-méditerranéen sur le genre et les femmes se constitue en association de loi 1901, basée à Marseille (France). Cette association est en liaison étroite avec la Maison méditerranéenne des sciences de l'homme (MMSH) d’Aix-en-Provence, le Forum Femmes Méditerranée, la Fédération nationale de recherche sur le genre et le réseau RING.

Il compte au sein de son bureau des membres du Réseau Universitaire et Scientifique pour le Développement de l’Egalité (Maroc), du Centre des femmes arabes pour la formation et la recherche – CAWTAR (monde arabe), et du Centre d’Enseignement, de Documentation et de Recherches pour les Etudes Féministes – CEDREF (France). Ont rejoint le RUSEMEG, d’une part, d’autres structures et personnalités scientifiques en provenance de divers pays : Algérie, Espagne (Chaire Unesco Femmes, développement et cultures de Barcelone), le Centre de recherches, d'études, de documentation et d'information sur la femme - CREDIF en Tunisie, le groupe de recherche européen ATGENDER ; d’autre part, des chercheures, universitaires, enseignantes, doctorantes et étudiantes se formant et travaillant dans le domaine du genre et des femmes.

Comme principales activités, et partant de l’objectif du RUSEMEG de créer une synergie entre la recherche et l’action, 4 séminaires itinérants -avec et pour des doctorantes- ont été organisés afin de :

Transmettre et partager les connaissances sur la situation des femmes dans l’espace méditerranéen Encourager la rencontre d’universitaires et de chercheurs Impliquer les jeunes chercheurs

Ces séminaires constituent aussi des espaces ouverts pour les acteurs de la société civile œuvrant pour l’égalité des chances entre les hommes et les femmes en politique.